travaux-devis-71.com

un site militaire reconverti en centre d’activités

un site militaire reconverti en centre d’activités
Notez cet article


Héméra, créateur et opérateur de lieux innovants notamment à Bordeaux vient de remporter l’appel d’offres lancé par les domaines pour acquérir l’Hôtel de commandement de Limoges, il devrait rouvrir au public en 2022. L’occasion de rappeler la reconversion des sites militaires de la ville.

L’annonce a été faite officiellement par la mairie de Limoges le 16 mars 2021 : Héméra, spécialiste des espaces de co-working a remporté l’appel d’offres organisé par les Domaines pour la reprise du prestigieux hôtel de commandement (ou site de l’État-Major des Armées) situé place Jourdan dans le centre de Limoges.Amené à devenir un lieu central d’activité, Héméra prévoit d’y installer bureaux partagés, espaces de conférences d’entreprises et d’ouvrir le site aux habitants pour des événements réguliers. Le projet reçoit le plein soutien de la Ville de Limoges” indique la mairie dans un communiqué. 

 

Dans le même communiqué, la mairie confirme qu’Héméra rénovera les bâtiments et le parc centenaire, en respect total de l’existant et remettra donc en valeur ce patrimoine historique, sans ajout de la moindre construction nouvelle.

Notre ambition est de remettre en lumière ce très beau site, en respectant son histoire, et lui donner une fonction nouvelle, utile pour tous. Notre souhait, comme pour nos autres sites actuels, est également de le rendre ouvert et accessible aux Limougeauds

Julien Parrou-Duboscq, Président et co-fondateur d’Héméra.

Bureaux partagés, café et petite restauration ouverte à tous dès 2022

Les travaux de rénovation des 1 600 m² sont annoncés “très prochainement pour permettre une ouverture dans le courant de l’année 2022“. Le site accueillera environ 110 personnes dans des bureaux partagés, de 2 à 20 personnes, avec une tarification proposée au mois, tout inclus, sans garantie exigée, ni caution, ni engagement de durée, comme elle le propose par ailleurs. Le projet prévoit également “l’installation d’un café avec une offre de petite restauration sur place en journée, dans le bâtiment et également sur la terrasse arrière, côté parc. Ce lieu sera ouvert à tous et sera exploité en partenariat avec un acteur de la restauration de Limoges“.

Le patrimoine militaire, une importante page de l’Histoire de Limoges 

La fin de l’armée à Limoges, cétait en 2011 : les militaires et les personnels civils disaient au-revoir à la ville à l’occasion d’une cérémonie sur le Champ-de-Juillet. Un départ émouvant qui concernait près de 2 500 personnes, conséquence de la nouvelle carte militaire, avec suppression des bases et des casernes. Annoncée en juillet 2008 par le Premier Ministre François Fillon, elle concernait 83 sites en France.

Entre 2008 et 2011, 14 emprises militaires ont ainsi été “libérées” par le Ministère de la défense en Haute-Vienne, dont 11 à Limoges, ce qui représente 260 hectares de terrain et 95 000 m² de surface. Une fermeture qui a provoqué la disparition de 800 emplois et entraîné la signature d’un contrat de revitalisation des sites de défense entre la Ville et l’Etat signé le 28 avril 2011. 


© M. Dégremont / France télévisions

Autre patrimoine : le cercle des officiers et son magnifique parc situé avenue du Midi. Cette ancienne maison particulière des familles Tarneaud et Haviland servait de salle de réception pour les militaires. Selon Michel Toulet, président de l’association Renaissance du Vieux Limoges, elle est toujours en vente. 

Des casernes reconverties

L’imposante caserne Marceau fut acquise par la mairie suite au contrat de redynamisation : elle accueille déjà la police municipale. Un tiers-lieu devrait voir le jour dans le Bâtiment 25 avec des espaces de travail collaboratif, des services autour de l’économie circulaire ou encore une tisanerie-bibliothèque. Les travaux pourraient débuter en 2022. 

La caserne Beaublanc, elle, accueille désormais une cantine scolaire, un centre de loisirs, ainsi que la commission du contentieux du stationnement payant et une maison médicale. Enfin, l’ancienne base aérienne de Romanet au sud de Limoges a elle aussi été totalement réhabilitation avait déjà commencé dès 2003, plus de neuf ans de travaux, une convention entre Limoges Métropole et la SELI pour cette immense zone qui accueille désormais plusieurs dizaines d’entreprises.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Autres articles à lire

Les biens confisqués pourront désormais revenir à des associations

administrateur

en Dordogne le marché se porte au mieux !

administrateur

les années Juppé font débat, les projets d’avenir aussi

administrateur

l’encadrement des loyers peut-il être un frein à la location à Marseille ?

administrateur

Les tiny houses, maisonnettes mobiles, se développent en Alsace

administrateur

à l’Alpe- d’Huez, faute de remontées mécaniques et de locataires, on brade les prix

administrateur