travaux-devis-71.com

Tours dans le top 10 des villes où il faut investir dans le locatif



Selon plusieurs classements, Tours fait une nouvelle fois partie des villes attractive en matière d’investissement locatif. Son taux de rentabilité moyen s’élève à 6,5% cette année, contre 4,25% à Paris.

A quelques semaines de la rentrée étudiante, pourquoi pas investir dans un logement situé dans la métropole tourangelle ? Comme chaque année, le site Rénovation&Travaux répertorie les dix villes françaises où il est intéressant d’investir. En 2021, Tours se classe neuvième, juste devant Lille.

Selon nos confrères de BFM TV, le taux de rentabilité moyen est l’un des plus élevés de l’hexagone, avec 6,5%. A titre de comparaison, il est de 4,25% à Paris. “C’est un très bon résultat. En général, on commence à trouver l’indice intéressant à partir de 5%” commente l’agence Human Immobilier, située à Tours les Halles, “même s’il y a quelques années, on pouvait aller jusqu’à 7,5%” ajoute Vincent Guidon, associé à l’Agence Bed and School.

De plus en plus de propriétaires …

Dans le chef-lieu d’Indre-et-Loire, le mètre carré se vend en moyenne 2 700 euros selon Human Immobilier. Son prix peut aller jusqu’à 3 500 en moyenne dans l’hyper-centre et les quartiers les plus prisés : près de la gare, du site du CHRU à Bretonneau et entre la faculté des tanneurs et des deux lions. Une fois acheté, le mètre carré coûte en moyenne 15 euros à la location, toujours d’après la même source. L’investissement peut donc s’avérer intéressant à partir de 15 ans de location sur un studio de 20m2, et les futurs propriétaires l’ont bien compris : “Les gens préparent de plus en plus leurs retraites et donc beaucoup investissent dans le secteur étudiant” d’après Vincent Guidon.

L’associé de l’agence Bed and School évoque une autre raison à ce succès : les réseaux sociaux. “Les gens regardent les profils de leurs proches et quand ils voient que l’un loue un appartement ou vient d’acheter un bien, ils se disent que ce qu’il a fait c’est pas mal”.

Avant, on n’avait pas autant de multi-propriétaires. On a aussi de plus en plus de jeunes couples qui investissent dans le locatif.

Vincent Guidon, associé de l’Agence Bed and School

… à tel point que la demande devient supérieure à l’offre

Face à une telle attractivité, un déséquilibre entre l’offre et la demande a fini par se créer : les investisseurs sont demandeurs de biens, notamment parce que le prix des loyers n’a pas augmenté de façon aussi exponentielle, mais la ville manque de biens à proposer. “On est à 1 heure de TGV de Paris. Souvent, ce sont des personnes d’Île-de-France qui font des offres sans même visiter”. La plupart se tournent vers des studios ou des T2. Les T3 et T4 s’inscrivent dans une logique de colocation, un mode de vie de plus en plus courant chez les étudiants (qui représentent 19% des habitants de Tours).

Si Tours connait une situation immobilière des plus favorables, Orléans attire quant à elle les jeunes actifs. De nombreux pôles d’activités y sont recensés, notamment dans le domaine pharmaceutique, de la cosmétique et du parfum. Un bassin de l’emploi développé et diversifié qui favorise l’implantation de jeunes travailleurs en quête d’une situation stable, également situé à une heure de Paris.

 





Source link

Autres articles à lire

Dans les Pyrénées-Orientales, le village d’Estavar va accueillir une résidence 100% télétravail

administrateur

Fabienne Giovannini démissionne de la présidence de l’Office public de l’habitat

administrateur

plusieurs centaines de personnes rassemblées contre le projet hôtelier

administrateur

pas encore d’effet Covid mais la vente de logements neufs en chute libre

administrateur

Tendance : l’immobilier prend de nouvelles dimensions avec les technologies 3D et 360°

administrateur

polémique au coeur de la pinède de Langlade

administrateur