travaux-devis-71.com

pourquoi les logements disponibles sont-ils si rares à Cherbourg-en-Cotentin ?



Pas facile de trouver un appartement ou une maison à louer à Cherbourg et ses environs. Les entreprises recrutent et les offres de locations ne sont pas suffisantes pour répondre à la forte demande. Des situations pas toujours faciles à supporter pour les nouveaux arrivants.

« Je n’imaginais pas que ce serait aussi long« , reconnaît Emmanuel. Ce consultant automaticien, âgé d’une quarantaine d’années, est arrivé à Cherbourg-en-Cotentin le 1er novembre dernier. Il a quitté le sud de la France pour rejoindre la société Orano. Mais depuis lors, il n’a toujours pas trouvé de logement. Il cherche une maison non meublée avec un jardin dans un rayon de 20 kilomètres autour de Cherbourg, en vain. En attendant, il doit vivre en Airbnb : une situation pesante qui lui coûte tant moralement qu’économiquement. 

Ce n’est pas confortable. C’est plus agréable de se poser chez soi, de ne plus avoir les valises, de ne pas vivre de manière temporaire. C’est pesant.

Emmanuel Fressle, consultant automaticien

 

N’ayant pas pu apporter ses meubles, le quadragénaire est obligé pour le moment de continuer à payer le loyer de son logement dans le sud en plus des frais de Airbnb, ce qui lui revient à 1.300 euros par mois. « Je préférerais mettre de l’argent de côté plutôt que de payer deux loyers« , regrette-t-il.

Diminution de l’offre et augmentation de la demande

Mais Emmanuel est loin d’être le seul dans cette situation : le secteur est victime de la dynamique économique. Les recrutements sont nombreux, la demande importante et les offres de location ne sont pas suffisantes. D’autre part, de plus en plus d’investisseurs décident de mettre leurs biens en location de courte durée pour des questions de rentabilité. En clair, une diminution de l’offre et une augmentation de la demande.

L’agence Régine Villedieu en fait le constat quotidiennement. « Quand je mets une annonce, ça part quasiment dans la journée », explique Pierre Villedieu, agent immobilier. Il explique avoir déjà reçu près de soixante coups de fil dans l’heure de la publication d’une annonce. Une autre agence cherbourgeoise y voit également les conséquences de la pandémie. « Ça s’est accentué avec le covid », affirme-t-elle en expliquant que certains Français cherchent à fuir les grandes villes.

1.800 logements d’ici cinq ans

Si pour Emmanuel, la situation est inconfortable, le maire de la ville Benoît Arrivé (PS), lui, voit les choses d’une manière positive.  « Nous avons la chance de connaître depuis quelques années un renouveau économique avec beaucoup d’offres d’emplois à pourvoir et cela amène de nouveaux habitants, se réjouit l’édile. Aujourd’hui le marché est tendu et je crois que c’est aussi une bonne chose. » 

Pour répondre à la forte demande, la mairie de Cherbourg-en-Cotentin veut construire 1.800 logements, privés ou sociaux, d’ici cinq ans mais aussi « reconstruire la ville sur elle-même ». 

Les cœurs de ville retrouvent de l’attractivité : les gens ont envie d’y revenir

Benoît Arrivé, maire (PS) de Cherbourg-en-Cotentin

« Il y a encore des logements, tempère le maire. Mais c’est un peu plus long qu’il y a quelques années. »

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets





Source link

Autres articles à lire

La Chartreuse du Glandier de Beyssac vendue à un investisseur bordelais, le département de la Corrèze mécontent

administrateur

crise de l’immobilier du neuf, l’offre en chute de 30% par rapport à 2019

administrateur

Courchevel : un chalet, disputé par un oligarque russe et un promoteur corse, vendu 24 millions d’euros aux enchères

administrateur

Un été 2021 bien rempli pour les agences immobilières de Brive

administrateur

la Haute-Saône et le Jura, nouveaux Eldorado verts 

administrateur

le chantier de l’immeuble qui fait polémique occupé par des manifestants

administrateur