travaux-devis-71.com
Image default
Conjoncture Immobilière

L’ancien château lotois de Léo Ferré mis aux enchères sur internet

L’ancien château lotois de Léo Ferré mis aux enchères sur internet
Notez cet article


Faute d’acquéreur, le château de Pechrigal, situé près de Gourdon (Lot), où vécut et créa 5 années durant le chanteur Léo Ferré est mis aux enchères sur internet par une agence immobilière américaine de luxe. Il est estimé à 4,77 millions d’euros.

Avec le temps, Léo Ferré aurait eu 104 ans au mois d’août dernier.

Mais le poète anarchiste ne reconnaîtrait plus le château de Pechrigal qu’il avait acquis à Sainte Claire, près de Gourdon, et où il s’était installé de 1963 à 1968 avec son épouse ses quatre champanzés, dont la célèbre Pépée, un taureau, un cochon, des vaches, des chiens et des chats.

Voir et écouter Léo Ferré chantant “Pépée” :Car la bâtisse, que l’agence immobilière de luxe américaine Concierge Auctions met en vente sur internet à partir du 13 octobre, n’a aujourd’hui plus rien à voir avec le lieu dans lequel Léo Ferré a vécu et créé, notamment en mettant en musique Rimbaud et Verlaine, entre son escale bretonne sur l’île du Guesclin et son exil en Toscane.

En témoigne la visite de l’actuel château sur le site de l’agence américaine : ici

Un château entièrement rénové d’où l’esprit du poète a disparu

Abandonné après le départ de Léo Ferré pour la Toscane, le château de Pechrigal fut racheté en 1998, 5 ans après la mort du poète, par John Manchec. Cet homme d’affaires américain fait alors restaurer l’ancienne ruine médiévale de fond en comble. La bâtisse, entourée d’un domaine de 67 hectares, comprenant 19 chambres, 17 salles de bains, plusieurs espaces de réception, une maison de gardien, des vignes, un chai, une ferme et la grange dans laquelle Ferré avait installé son imprimerie, se transforme en résidence de luxe que le riche américain habite et rentabilise en accueillant séminaires et mariages.

La piscine du château

La piscine du château

© Jean-Luc Cherail

 

L'une des nombreuses pièces du château

L’une des nombreuses pièces du château

© Jean-Luc Cherail

Mais ayant pris de l’âge, l’actuel propriétaire des lieux souhaite désormais s’installer aux Caraïbes, dans une autre de ses propriétés. Face à l’absence d’acquéreur depuis deux ans au prix estimé de 4,77 millions d’euros par l’intermédiaire de grandes agences immobilière de luxe françaises, il a donc fait appel à l’agence américaine Concierge Auctions, spécialisée dans les ventes aux enchères sur internet et dotée d’un fichier de 5000 grosses fortunes et de 100.000 investisseurs potentiels. Son agent français, Jean-Luc Hérail, a bon espoir que le bien soit vendu. “Je suis optimiste et je pense qu’il y aura beaucoup de monde intéressé, assure-t-il. Il n’y a pas de pris de réserve, mais simplement cette valeur affichée de 4,77 millions.”

Des enchères sur internet sans réserve, un prix estimé à 4,77 millions d’euros

Les enchères débuteront  mardi 13 octobre à 16 heures heure française, pour une durée de 72 heures. Pour valider son inscription à ces enchères, il faut montrer “patte blanche”, sous la forme du versement d’un fond de garantie de 100.000 euros sur le compte séquestre du notaire du propriétaire. 

A Pechrigal, “il n’y a plus rien… plus, plus rien” de l’esprit du poète.



Source link

Related posts

Déconfinement : le marché de l’immobilier de l’Yonne va-t-il être dopé par l’arrivée des Franciliens ?

administrateur

Les tiny houses, maisonnettes mobiles, se développent en Alsace

administrateur

A Lyon, les prix de l’immobilier grimpent encore malgré la crise

administrateur