travaux-devis-71.com

La maire de Guéthary contre-attaque face à l’envolée des prix


Marie-Pierre Burre-Cassou, maire de Guethary, craint que son village ne devienne « un village de vacances ». Elle souhaite donc durcir la fiscalité.

Le cadre a de quoi faire rêver. Ancien port de pêche, face à l’océan Atlantique, Guéthary a conservé tout le charme des villages basques. C’est sans doute ce que recherchent les propriétaires qui achètent dans la région, le plus souvent des résidences secondaires. 

Guéthary en fait les frais puisque le village se compose à plus de 50% de résidences secondaires. Chaque été, sa population de 1350 habitants est multipliée par trois avec l’arrivée des touristes. 

Ainsi, le prix du mètre carré ne fait qu’augmenter. Le prix moyen de vente est aujourd’hui de 7400 euros du mètre carré.

Une tension immobilière qui rend presque impossible l’accession à la propriété pour les Guéthariars, ceux qui y vivent à l’année.

Nous n’avons pas de réserve foncière, le prix de l’immobilier est extrêmement cher et le prix du foncier aussi

Marie-Pierre Burre-Cassou, maire de Guéthary

La maire de Guethary, Marie-Pierre Burre-Cassou, tire la sonnette d’alarme. Elle a adressé à Jean Castex, Premier ministre, et Emmanuelle Wargon, ministre du logement, une série de propositions pour freiner l’achat de résidences secondaires. Marie-Pierre Burre-Cassou demande l’augmentation des taxes foncières sur les locations saisonnières et les résidences secondaires. 

En 2017, une surtaxe d’habitation maximale de 60% avait été votée sur les résidences secondaires. Objectif : inciter les propriétaires à louer leur bien lorsque celui-ci est vacant. La mesure devait alors rapporter 60 000 euros à la commune.

Le but étant de dissuader les potentiels acquéreurs de résidence secondaire. 

Aujourd’hui, nous avons atteint un seuil que nous ne pouvons plus dépasser

Marie-Pierre Burre-Cassou, maire de Guéthary

La maire de Guéthary veut aussi mettre en place des dispositifs d’aides pour les propriétaires et réformer les droits de succession pour éviter que les héritiers ne soient obligés de vendre leur bien.

Autant de propositions adressées au gouvernement pour tenter de résoudre un problème qui concerne tout le pays basque. Le magazine Complément d’enquête y a par exemple consacré un reportage. Une manifestation est prévue le 20 novembre prochain à Bayonne. 

 

 





Source link

Autres articles à lire

Quel budget pour acheter un château ?

Journal

Courchevel : un chalet, disputé par un oligarque russe et un promoteur corse, vendu 24 millions d’euros aux enchères

administrateur

la bonne santé du marché de l’immobilier

administrateur

la ville qui valait 26 milliards

administrateur

la crise sanitaire a modifié le comportement des acheteurs

administrateur

Anduze vend l’intérieur d’une maison reçue en héritage pour créer un centre de loisirs pour enfants

administrateur