travaux-devis-71.com

Des maisons modulaires en métropole rennaise pour moins de 200 000 euros

Des maisons modulaires en métropole rennaise pour moins de 200 000 euros
Notez cet article



Pour répondre à la demande accrue de maison avec jardin, la mairie de La Chapelle Thouarault près de Rennes a fait appel à une société de maisons modulaires écologiques et accessibles. Un aménagement du territoire qui s’inscrit dans le programme d’urbanisme de la métropole rennaise.

Une maison neuve, avec son petit jardin, le tout à moins de 200 000 euros clé en main, dans une grande métropole ? C’est possible dans le quartier la Niche aux Oiseaux sur la commune de La Chapelle-Thouarault, à 30 minutes du centre-ville de Rennes. 

En ce mercredi après-midi, l’installation d’une maison modulaire a suscité la curiosité des riverains de cette commune de 2 300 habitants. Il s’agit de la troisième habitation du genre dans le quartier. Elle a été préfabriquée à 90% en modules dans une usine d’Ille-et-Vilaine à Liffré.

Deux mois suffiront pour les dernières finitions, avant l’arrivée des premiers propriétaires en juin, dans cet éco-quartier situé sur un ancien bocage, en cours de labellisation. 

Promouvoir l’immobilier écologique et accessible 

Ces maisons sont avant tout destinées à des personnes primo accédantes, éligibles au prêt à taux zéro.

La commune souhaite répondre à une forte demande de maison avec jardin, loin du centre-ville, mais en proposant quelque chose d’accessible et de qualité. Tout en suivant des objectifs de développement durable.

Les élus ont ainsi fait appel à la société Maisons Té. HO, pour construire cinq maisons en ossature bois, préfrabriquées en usine en quatre mois. 

D’autres projets sont en cours avec Maison Té. Ho afin de voir ce que nous pouvons faire ensemble pour répondre à notre problématique de densification urbaine. 

Régine Armand, maire de La Chapelle Thouarault

Ce dispositif s’inscrit dans le Programme Locale de l’Habitat de Rennes Métropole, dans le cadre du dispositif “Maison + Jardin” qui prévoit une mixité de l’offre de logements. Ce projet est notamment porté par l’aménageur public Territoires et Développement

Régine Armand, maire de la commune, souhaite répondre à un objectif de développement durable tout en proposant un panel d’offres d’habitations de qualité. “Ce type de construction, à la fois écologique et économique, répond parfaitement aux attentes des futurs propiétaires.”

 





Source link

Autres articles à lire

le boum des locations Airbnb empoisonne la vie des Malouins

administrateur

Une commune de Haute-Savoie condamnée à verser 2,5 millions d’euros à un couple d’habitants

administrateur

solidarité pour une propriétaire chassée par son locataire

administrateur

A Montpellier, le changement de nom de la piscine publique Antigone va rapporter un million d’euros

administrateur

La pierre, valeur refuge après le confinement selon les notaires bretons

administrateur

rejet du référé déposé par des opposants pour suspendre le chantier

administrateur