travaux-devis-71.com
Image default
Conjoncture Immobilière

Après la crise Coronavirus et le confinement, le boom de l’immobilier dans l’Ain, département convoité par les urbains

Après la crise Coronavirus et le confinement, le boom de l’immobilier dans l’Ain, département convoité par les urbains
Notez cet article



C’est une conséquence directe du confinement qui a duré plusieurs mois. Les urbains, en mal de verdure, ont décidé de prendre la clef des champs. Les agents immobiliers de l’Ain peuvent attester de cet intérêt des Lyonnais pour le département. Ces derniers sont submergés par les demandes d’acheteurs de “maisons avec jardin”. Partout dans l’Ain, les agences multiplient les ventes depuis le 11 mai, date du déconfinement. 

 

Besoin de nature et de tranquillité : des recherches de maisons avec jardin

Dans son agence immobilière de Villars-les-Dombes, Marie-Agnès Seve, a noté cet “engouement pour avoir un petit bout de terrain, du calme, suite au confinement …” Mais elle relève également que les particuliers ne se contentent plus de répondre aux annonces, dorénavant ils prennent les devants : “avant les gens appelaient par rapport à des annonces passées dans la presse ou les réseaux, aujourd’hui ils appellent spontanément…(ils disent) on cherche, on veut une maison avec un jardin de 3 à 400m².”

Les notaires relèvent aussi une augmentation du nombre de compromis ces dernières semaines. Les petites annonces sur internet ont relevé cet engouement et sont également très consultées. Ainsi, le site ” De Particulier à Particulier” a même chiffré cet intérêt pour l’Ain avec une hausse de 117% de consultations au lendemain du confinement. 

 

Le département de l’Ain attire Lyonnais et Genevois

Situé entre l’agglomération de Lyon et la voisine suisse de Genève, le département de l’Ain agit comme un véritable aimant pour les urbains en mal de nature. 

Les Lyonnais ont donc décidé de prendre la clef des champs, en direction du nord. Les consultations d’annonces pour les biens situés dans des villes à proximité la Métropole, dans la Plaine de l’Ain ou la Dombes, ont grimpé en flèche.  Sur les moteurs de recherche, ces urbains tapent en nombre les noms des communes de Beynost (+118%), Montluel (+225%), Meximieux (+202%), Ambérieu-en-Bugey (+142%) et Villars-les-Dombes (+628%). Dans cette commune, la présence d’une gare est un atout majeur. Si la demande à 30 km de Lyon est exponentielle, certains ont poussé les recherches jusqu’à Bourg-en-Bresse (+154%) ou encore Montrevel-en-Bresse (+84%).

Pour Ludovic Descoudard, du site “De Particulier à Particulier”, “la priorité dans la recherche est l’espace vert, le jardin; quitte à être un peu plus loin de son travail.” Selon ce professionnel, le télétravail qui s’est démocratisé durant le confinement, a changé la donne. 

Pour les habitants de Genève, la tendance est la même. La face verte de l’Ain est aussi fortement plébiscitée dans le Pays de Gex. Les voisins sont sensibles aux charmes du Pays de Gex, de la verdure à des prix pour eux plus modérés.  Sur les moteurs de recherche, la commune de Gex est largement plébiscitée (+314%). Saint-Genis-Pouilly (+113%), Divonne-les-Bains (+34%), Ferney-Voltaire (+53%) ne sont pas en reste. 

 

Après la crise Coronavirus, le boom de l’immobilier dans l’Ain

 



Source link

Related posts

Tendance : l’immobilier prend de nouvelles dimensions avec les technologies 3D et 360°

administrateur

A Strasbourg, le confinement a amplifié les envies d’achat immobilier

administrateur

en Dordogne le marché se porte au mieux !

administrateur