travaux-devis-71.com

A Montpellier, le changement de nom de la piscine publique Antigone va rapporter un million d’euros

A Montpellier, le changement de nom de la piscine publique Antigone va rapporter un million d’euros
Notez cet article



25 ans après sa construction, la célèbre piscine publique Antigone de Montpellier va changer de nom et devenir “la piscine olympique Angelotti”. La Métropole a signé un contrat de 6 ans, avec ce partenaire privé et local. 

C’est une première en France. Le “naming” autrement appelé “renommage” s’impose pour la première fois au fronton d’une piscine publique. Et c’est la piscine Antigone, un haut lieu du sport Montpelliérain, qui va inaugurer cette pratique.

Après 25 ans d’existence, la piscine change de nom

Il va falloir s’y faire. Après 25 ans sous le nom d’Antigone, la piscine s’appellera désormais “Angelotti“, le nom d’un groupe immobilier local. C’est avec ce partenaire privé que la Métropole a signé un contrat d’un million d’euros sur une durée de 6 ans : la convention portera uniquement sur l’exploitation du nom.

Ce n’est pas un nouvel espace que nous dédions à la publicité” précise Christian Assaf, le vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole en charge des sports. “Nous offrons à un partenaire la possibilité d’avoir une visibilité exceptionnelle moyennant un financement exceptionnel“,

Aujourd’hui, je ne crache pas sur 1 million d’euros.

Christian Assaf, vice-président Montpellier Méditerranée Métropole

Des finances mises à mal par la crise sanitaire

La Métropole commercialise donc le nom et ce sont les différents clubs qui bénéficieront de cette rentrée d’argent, tels que ceux de water-polo ou encore le Montpellier Natation 3M dont les finances ont été plombées par l’épidémie de coronavirus et la perte de 25% de ses adhérents cette année. Pour son président, Philippe Jamet, l’arrivée de ce nouveau sponsor est une bonne nouvelle.

On manque beaucoup d’argent dans le sport amateur.

“La natation est un sport individuel et n’attire pas beaucoup de sponsors” ajoute Philippe Jamet. “Ce “naming” va peut-être nous permettre d’avoir des rentrées d’argent que nous n’avions pas imaginé jusque-là“.

Un “nouveau nom marketing” pour l’opposition

Ce “naming” n’est pas du goût de l’opposition. Sur les réseaux sociaux, le mouvement NousSommes s’exprime : “Cher.e.s montpelliérain.e.s, vous êtes désormais prié.e.s par Michaël Delafosse de ne plus appeler la Piscine Olympique d’Antigone par son nom d’origine mais de lui préférer son nouveau nom marketing.”

Mais vous pouvez aussi décider de ne pas participer à cette opération publicitaire.

Et ensuite ?

D’autres complexes sportifs tels que le palais des sports René Bougnol, bien connu des fans de handball devrait lui aussi changer de nom par le biais du “naming“. Le président du Montpellier Handball précise : “nous devons faire un appel d’offres“.

A Montpellier en 2014, le stade Yves de Manoir était devenu l’Altrad Stadium avant d’être renommé “GGL Stadium“. D’ailleurs, le groupe Immobilier Angelotti avait déposé un dossier de candidature face au groupe GGL.





Source link

Autres articles à lire

Marché de l’immobilier en Normandie : quelles sont les tendances du secteur après la crise sanitaire ?

administrateur

Une commune de Haute-Savoie condamnée à verser 2,5 millions d’euros à un couple d’habitants

administrateur

Après la crise Coronavirus et le confinement, le boom de l’immobilier dans l’Ain, département convoité par les urbains

administrateur

Immobilier : “ Le confinement a remis le logement au centre des intérêts des français ”

administrateur

A Lyon, les prix de l’immobilier grimpent encore malgré la crise

administrateur

Immobilier – Nantes : après une pause pendant le confinement, le secteur repart à la hausse

administrateur