travaux-devis-71.com

31 immeubles de Sainte-Foy-la-Grande vendus aux enchères


Sainte-Foy-la-Grande sort le grand jeu. 31 immeubles sont mis aux enchères à des prix très attractifs. Une manière pour la mairie d’attirer de nouveaux habitants.

La vente a débuté ce vendredi 13 mai, après une visite organisée pour les curieux. Entre 60 et 80 logements sont proposés aux enchères. “Depuis qu’on a commencé à communiquer, on reçoit des dizaines d’appels par jour”, se réjouit Marc Sahraoui, adjoint au maire (PS) en charge des projets d’avenir.

Et pour cause, malgré sa situation stratégique, à mi-chemin entre Bordeaux et la Dordogne, Sainte-Foy-la-Grande peine à dépoussiérer son image après une phase de “paupérisation”. De l’histoire ancienne, pour les habitants de Sainte-Foy, qui en dénombre désormais 2 700. “C’est une page qui se tourne pour Sainte-Foy. Déjà, l’année dernière, nos transactions immobilières ont doublé. Et on compte désormais passer la barre des 3 000 habitants », espère Christelle Guionie, la maire de la commune.

C’est le cas de Laetitia Rouchet. Il y a cinq ans, elle s’installe dans la commune avec son mari. “Il avait un poste à Bordeaux, moi à Bergerac. On a regardé sur la carte et on a vu Sainte-Foy”, explique l’enseignante. Si le charme des bâtiments du XVIIIe siècle les a séduits, ce sont les commodités qui les ont convaincus. “Il met 45 minutes pour aller à son travail, c’est moins que ses collègues qui habitent dans la CUB. Et ici, le week-end, on déconnecte, en vivant en centre-ville avec un hôpital, des écoles et des commerces”, énumère Laetitia Rouchet.

Ces arguments, ce sont désormais les fers de lance de la commune. Mais un autre semble faire mouche. “Ici, le mètre carré est à 800 €. Pour un appartement de 20 m2 à Bordeaux, vous avez ici une maison de 100 m2, avec jardin, et dans le centre”, lance la maire de Sainte-Foy-la-Grande.

Reportage de J.Galichet et D. Roussel-Sax



durée de la vidéo: 01 min 39

Immobilier : 31 immeubles aux enchères à sainte-Foy-la-Grande



©France 3 Aquitaine

Si les prix semblent faire briller les regards, la mairie sait qu’ils ne suffisent pas. Depuis plusieurs années, elle s’attelle à développer le rayonnement de la commune. “Nous avons mis en place des contractualisations avec l’Etat, qui nous a décerné le label “Petite ville de demain”, mais aussi “ville d’équilibre”, ce qui nous a apporté des aides et permis de recruter une city manager qui va développer le tissu du commerce local”, précise Christelle Guionie.

Avec de futurs acquéreurs de toute la France, les enchères sont organisées sous pli cacheté, à envoyer avant la fin du mois du juillet.





Source link

Autres articles à lire

comment le bail réel solidaire permet à des ménages modestes de devenir propriétaires à moindre coût

administrateur

la Gironde et Bordeaux toujours plus chères pour se loger

administrateur

la Haute-Saône et le Jura, nouveaux Eldorado verts 

administrateur

Laon aux petits soins de familles d’Ile-de-France pour qu’elles découvrent la ville et s’y installent

administrateur

La fronde du maire de Villeneuve-lès-Béziers contre les conséquences de la future LGV Montpellier-Perpignan pour sa commune

administrateur

Vendre son bien immobilier à Lille en quelques clics c’est possible, mais à quel prix ?

administrateur